lundi 22 mai 2017

les Mystères de Coat-er-Urlo (1923)

Les périodiques recèlent de nombreuses petites pépites conjecturales qui restent largement inconnues. Sous le titre Les Mystères de Coat-er-urlo un feuilleton en sept épisodes paraît dans la revue les Petits bonshommes dirigée alors par Roland Gagey (1900-1976) du n° 41 au n° 47 (17 novembre - 29 décembre). Le nom de Roland Gagey n'est pas inconnu des amateurs de littérature érotique ancienne, ses ouvrages lui valant de nombreuses condamnations. Anticlérical et libre penseur il publia de nombreux livres. 


Mais Les Petits Bonshommes ne relève pas de ces domaines. Il s'agit d'un périodique pour la jeunesse dont le premier numéro paraît le 1er janvier 1911. Au départ bimensuel (parution le 1er et le 15 puis le 25 du mois), la revue connaît une interruption pendant la première guerre mondiale), il semble devenir hebdomadaire en 1922 au moment de sa reparution. 
Le texte des Mystères de Coat-er-Urlo est anonyme mais les illustrations sont de Raymond Cazanave. La même année les Petits Bonshommes publie un autre feuilleton inspiré par la Bretagne "Le circuit de Paimpol". La revue comporte des contes, des nouvelles, des anecdotes historiques et des pages de jeux.


Les Mystères de Coat-er-Urlo semble le seul feuilleton conjectural publié dans Les Petits Bonshommes. Jamais repris parce que totalement oublié, le texte est désormais disponible dans la collection ArchéoSF (parution le 14 juin 2017).

Le vagabond Jean-Marie est recruté par le vieux savant Trégourec pour servir de cobaye humain au cours de ses expériences sur l'invisibilité. Alors que de nombreux textes des Petits Bonshommes relèvent du fantastique et du merveilleux, Les Mystères de Coat-er-Urlo est un feuilleton de pure science-fiction car l'invisibilité est scientifiquement rendue possible par des procédés scientifiques.

Comme pour le savant Victor Frankenstein, la créature échappe à son créateur. Rien de dramatique néanmoins: le vagabond utilise son invisibilité pour mener quelques larcins et jouer de bons tours aux paysans du bocage breton. Mais le savant Trégourec a une arme, soufflée par sa nièce, la bonne fée Sylvette, qui va rendre difficile la vie de brigandage de Jean-Marie. tel est pris qui croyait prendre!





samedi 20 mai 2017

Jean Trubert, L'Age de pierre (1934)

Le dessin préhistorique n'a cessé de mettre en scène de petits dialogues humoristiques. Jean Trubert propose dans le numéro 265 de Ric et Rac (7 avril 1934) ce dessin:


samedi 13 mai 2017

Phil, dessin préhistorique (1933)

Dans le n° 247 de Ric et Rac daté du 2 décembre 1933, le dessinateur Phil publie ce dessin humoristique sur le thème préhistorique:


Phil a proposé plusieurs dessins préhistoriques comme L'Escalier préhistorique ou La Belle époque. Ric et Rac est riche en dessins conjecturaux souvent dans cette veine humoristique (voir les autres billets consacrés à Ric et Rac).

jeudi 11 mai 2017

[Précommande] Futurs de province, l'anthologie

Futurs de province regroupe quatorze anticipations de l'avenir régional. Au sommaire: Amiens (80), Flers (61), Grenoble (38), Lyon (69), Marseille (13), Nantes (44), Poitiers (86), Rouen (76), Tarbes (65), Toulouse (31), Vienne (38).
Toutes ces villes ont eu leurs anticipateurs.
Alors, hors de Paris pas d’avenir ? Futurs de province vous offre quatorze preuves du contraire. Se projetant dans l’avenir, cinquante ans en avant pour les plus timides, mille ans pour les plus audacieux, ces textes rassemblés pour la première fois nous parlent d’urbanisme, d’économie, de démographie, d’industrie, de sport…
Ils nous font entrer dans l’imaginaire de défricheurs provinciaux de l’avenir, parfois célèbres tel Jules Verne, souvent oubliés pour les autres.
Pour Amiens, Flers, Grenoble, Lyon, Marseille, Nantes, Poitiers, Rouen, Tarbes, Toulouse, Vienne — petites et grandes capitales régionales — c’est le rêve d’un futur radieux loin de la métropole parisienne.
La province, doux lieu de l’utopie !

Ouvrage en précommande, parution le 14 juin 2017, disponible en version numérique et papier (la version papier donne accès gratuitement à la version numérique)

Sommaire complet:

samedi 6 mai 2017

Georges-Michel Birgel, Resquille (1935)

Quand des voyageurs tentent d'aller sur la Lune avec un billet pour ... Lunéville !



Birgel, "Resquille", Ric et Rac n° 347, 2 novembre 1935

mardi 2 mai 2017

Festivals et salons 2017

ArchéoSF est une collection créée en 2011 (voir le catalogue en ligne). Elle compte plus de 40 titres en numérique et près d'une dizaine au format papier. ArchéoSF est éditée par Publie.net. Elle réédite des anticipations, des aventures extraordinaires, des utopies, des uchronies, des histoires de savants fous, des récits préhistoriques, des anthologies, des voyages dans le temps, des histoires oubliées…



En 2017, ArchéoSF sera présente aux festivals et salons suivants:

26 août 2017: Salon du Livre & de l'Art de Callac (Côtes d'Armor) de 10h à 18h, salle des fêtes de Callac, place du 9 avril 1944. Plus d'information sur le site de l'association Callac Culture.

21 et 22 octobre 2017: festival Scorfel (Lannion (Côtes d'Armor), salle des ursulines. Plus d'information sur le site Scorfel.

Novembre 2017: 14ème rencontres de l'imaginaire de Sèvres (92), Le Sel – 47 Grande-Rue de 10 h 30 à 18 h 30.


D'autres dates à venir !





Le site ArchéoSF a été nominé en 2012 pour le Grand Prix de l'Imaginaire (catégorie Prix spécial)
L'anthologie Les Autres vies de Napoléon Bonaparte. Uchronies & histoires secrètes a été nominée en 2016 pour le prix ActuSF de l'uchronie (catégorie Prix spécial)